English

         

 

                                           

Histoire du Champagne Bricout

 

Histoire d ' Arthur Bricout

 

 

La Maison de Champagne Bricout d'Avize est à l'origine une une filiale de la société allemande « KUPFERBERG » .

Fondée en 1966 par Christian Andreas Kupferberg, elle porte le nom d' Arthur Bricout son aïeul.

 

Les établissements du Champagne Bricout à Avize

L'époque Kupferberg

En 1977 ,

le Champagne Arthur Bricout  devient

 " Bricout & Koch "

 

  De cette association, renait le Champagne Charles KOCH  

élaboré à Avize depuis 1820 .

      

Grâce à une ascension fulgurante ,  Bricout & Koch réussit à se hisser au 10ème rang des Maisons de Champagne avec près de 3 Millions de bouteilles produites en 1990, exclusivement vendues par des réseaux traditionnels et à des prix élevés, correspondant à la réelle qualité du produit.

Avize années 1990

    L' histoire du champagne est d'abord une aventure humaine de plusieurs siècles, associée à des familles telles que Mercier, Taittinger, Moët, Heidsieick, Koch , De Venoge, Bollinger, Trouillard, Perrier-Jouet...

Il faut trouver des Hommes capables de reprendre ce flambeau transmis par des générations de champenois animés avant tout par la passion de la vigne et du vin afin d' éviter que ne disparaisse ce patrimoine français dans des fonds d'investissements multinationaux.

C'est donc une providence , et certainement un gros risque, lorsque la famille Martin de Bouzy relève ce défi difficile en pleine crise de la profession, prenant la suite de la famille Kupferberg, qui elle même avait repris l 'exploitation du Champagne Charles Koch datant de 1820 à Avize.

Ecouter parler Pierre Martin des vignes, de ses Maisons Bricout et Delbeck, c'est entendre un Père de famille parler de ses enfants : même attention, même affection, pourrait-on dire !

 

En 1998 ,  

MARTIN rachète Bricout & Koch à KUPFERBERG.

Bricout produit alors 2 millions de bouteilles et Delbeck 800 000.

Le groupe allemand RACKE, holding international, actionnaire majoritaire de KUPFERBERG, considère que les investissements nécessaires à Avize sont trop importants .

la S.A. Financière MARTIN & Fils appartient à Pierre Martin, viticulteur et maire de Bouzy, déjà propriétaire de la prestigieuse maison de négoce DELBECK .

 

La S.A. Financière MARTIN & Fils  acquiert jusqu' en 2003 ,

les maisons de Champagne BRICOUT & KOCH ,   DELBECK ( acheté à Boizel-Chanoine-Champagne en 1995 avec ses 130 hectares de vignobles  ) , Champagne WARIS, Sté VINICOLE MARTIN (fondé en 1995), les exploitations viticoles , Groupements Fonciers Agricoles , contrats viticoles , marques et réseaux de distribution qui y sont associés,  des Sociétés Civiles Immobilières,  PERARDEL Distribution à Châlons-sur-Marne ,  et des sociétés en partenariat avec le groupe Vranken P.M. COURTAGE  et Obligations-Assurances Vie .

 

 

La production du Champagne Bricout & Koch se fait toujours à Avize .

Avize : les caves ont été creusées en 1820 dans la craie derrière le chateau.

Pierre Martin reprend le Champagne Charles Koch, appuyant sa stratégie commerciale sur les passés historiques des Maisons Koch et Delbeck, cette dernière fondée en 1832 fournissait la Cour de France .

En prévision d'une croissance importante , un grand projet d' investissement est lancé à Tours-sur- Marne, près d' Epernay.

Pierre Martin entreprend alors la réorganisation globale de ses sociétés de champagne : Bricout & Koch, Delbeck, Sté Vinicole Martin et Waris.

Il essaye de rattraper

Paul-François Vranken par des acquisitions successives . Un grand groupe de Champagne à Bouzy ou bien Avize, voilà une initiative ambitieuse .

Mais Vranken a une grande longueur d'avance depuis 1978  avec dans son escarcelle Veuve Monnier, Charles Lafitte, Collin, Sacotte, Barancourt, Charbaut, Heidsieck Monopole, Pommery , son acquisition la plus fructueuse sera sans doute ...BRICOUT !

2003

Malheureusement , force est de constater que la crise économique mondiale est grave. Pour l’année 2003, la croissance du PIB en volume de la plupart des économies riches sera inférieure à 1%, à l’exception des USA.

Les difficultés financières forcent la vente du groupe Bricout Delbeck Martin, à la Société d'investissement luxembourgeoise Opson à capitaux américains Schneider :

Opson Holdings SA  est une société d’investissement fondée au Luxembourg en juin 2002, détenue par Schneider’s Liquors (Washington DC) et dirigée entre autre par Serge Hauchart, impliqué depuis 1998 dans un blanchiment présumé avec la banque italienne du Fondo (voir l’affaire Karachi).

Serge Hauchart  dirige également à l’époque une société de Champagne SCEV à Tours sur Marne (Champagne LeBrun repris ensuite par le groupe Plantagenet basé aux Îles Caïmans via PLB Holding basé au Luxembourg - pour plus de détails voir Procès Los Angelès 14 Septembre 2007 points 7 à 22).

Pierre Martin fait alors connaissance avec Serge Hauchart par l'intermédiaire de la famille Lebrun, dont il est un ami proche.

    Le 13 Mars 2003, OPSON  Holding prend donc le contrôle de la Holding MARTIN dans un accord finalisé à la hâte entre Pierre Martin, Serge Hauchard et Schneider’s Liquors, pour un euro symbolique, alors que les plaintes affluent au parquet de Reims.  Lorsque Opson-Schneider reprend la financière Martin, c'est une entreprise incapable d'honorer ses paiements depuis deux mois, le passif dépassant alors les 57 millions d'euros.

Mais il semble que Serge Hauchart n’ait pas vraiment de plan pour redresser Bricout, il cherchera donc à obtenir de l’argent auprès des propriétaires d’Opson chez Schneider's Liquors (voir déposition de Richard Genderson ci-dessous),  faisant ainsi de nouvelles victimes dans cette faillite inéluctable. 

L' affaire Bricout va donc au delà des bidouilles comptables de Pierre Martin pour essayer de sauver son entreprise, car elle doit inclure Opson durant le lapse de temps très court de sa prise de contrôle sur Bricout. Mais le prolongement américain de l’affaire Bricout est bien plus opaque que l'affaire Martin dont les journaux se contentent de parler. 

Le directeur américain d’Opson, John Gidding, allant jusqu'à craindre pour son intégrité physique et celle de sa femme, attaquera ensuite aux Etats-unis diverses personnes, sociétés de champagne et holdings, pour corruption et organisation mafieuse (traduction de Racketeer Influenced and Corrupt Organizations). Le contentieux avait d'ailleurs démarré dès 1999 entre lui et la société SCEV que dirigeait Serge Hauchart. (Voir les compte-rendus d'audiences ci dessous)

    Le 24 avril 2003, Bricout-Delbeck dépose son bilan, avec un passif estimé à 100 M €, et le parquet de Reims ouvre une information judiciaire, Pierre Martin est le principal médiatisé de cette affaire en tant que viticulteur et président de Bricout ayant monté le « système Martin ».

Pierre Martin, ex-président et directeur général de la holding Financière Martin,  est incarcéré début Mai 2003,  inculpé de fraude, faillites frauduleuses et abus de confiance, le directeur financier du groupe Louis Fariello et le courtier en vins sparnacien Luc Lhermitte sont également inculpés et placés en détention provisoire.

A Avize,  de grosses sommes d’argent disparaissent durant cette année 2003, tout comme de nombreuses bouteilles, tandis que la révolte syndicale gronde, les ouvriers commencent à détruire le Champagne et le Château d'Avize.

Les 400 hectares de vignes de Bricout-Delbeck intéressent alors Vranken et LVMH, qui reprennent les actifs du groupe mais pas l'ancien  Château d'Avize,  ce qui doit permettre de maintenir les contrats viticoles , tandis que Pérardel est racheté par son créateur.

Avec sa faillite, Pierre Martin a attiré sur lui toute l' opprobe que suscitent  les « vins sur lattes » en Champagne, incarnant à lui seul tous les travers de ce système.

La cour d'appel de Reims a confirmé le 13 Novembre 2003  les jugements du tribunal de commerce attribuant l'essentiel des actifs du groupe Martin (champagnes Bricout-Delbeck) à Vranken-Pommery et Moët et Chandon (LVMH).

Saisie en appel par l'ancien propriétaire, Pierre Martin, et la Financière Opson, qui avait d'abord repris le groupe, la justice donne ainsi satisfaction aux salariés qui menaçaient de détruire près de 7 millions de bouteilles. Environ 93 d'entre eux doivent être reclassés chez les repreneurs et 36 chez les autres négociants champenois. Les banques (Rabobank, SNVB, Crédit Agricole), qui détiennent une grande partie des stocks de Bricout-Delbeck, semblaient, selon les syndicats, accepter le prix de 7 euros la bouteille décidé par le tribunal de commerce pour les céder aux nouveaux propriétaires. ( Les échos 14 nov 2003)

______________________________________________________________________________________________

 

Procès San Francisco 30 Mai 2008 -  Déclaration de John Gidding  

Procès San Francisco 30 Mai 2008 -  Déclaration de Richard Genderson

Procès San Francisco 30 Mai 2008 - Etat des lieux

Procès Californie 13 Mars 2009 - Pivotal contre les Holdings Plantagenet

Procès Los Angelès 14 Septembre 2007 - Pivotal et John Gidding contre Plantagenet Holdings, Serge Hauchart, Marie-Claude Simon, Patrick Raulet, Jean-François et Christophe Rapeneau, Olivier Lemal, Derek Anderson, John Zappettini,  SA Société Champenoise d'Exploitation Viticole SCEV, SA Compagnie des vins du Levant, SA Champs Renier,  RICO  Racketeer Influenced and Corrupt Organizations  (corruption et organisation mafieuse)

 

(documents disponibles sur le site findforms.com)

 

get adobe flash player pour visualiser cette video.

 

Finalement :

- Plus de cinq millions de bouteilles sur lattes sont récupérées à l'issue de l'opération. On notera qu'il en manque 2 millions.

On trouve encore en 2010, du champagne Bricout d' Avize sur certains sites italiens.

( Le Champagne Jacques Selosse, repreneur des locaux Bricout d'Avize a plus tard été victime d'un vol de plusieurs centaines de milliers de bouteilles en mars 2013, tandis que la famille Koch faisait également l'objet de nombreux vols dans ses caves au 19ème siècle, l'histoire se répète.)

- Reprise  par VRANKEN POMMERY MONOPOLE à travers CHAMPAGNE CHARLES LAFITTE, de certains actifs du Groupe MARTIN BRICOUT DELBECK, dont les  portefeuilles de marques BRICOUT et DELBECK, la clientèle attachée, une partie du personnel, le site industriel de Tours-sur-Marne et une partie des stocks et des approvisionnements raisins sur environ 200 hectares.

 - LVMH met également la main sur un trésor de guerre aussi rare que précieux pour Moët-Hennessy qui souhaite maintenant se concentrer  sur ses marques internationales à forte valeur ajoutée : Moët & Chandon, Mercier, Ruinart, Veuve Clicquot, Dom Pérignon, Krug...

- La société Bricout & Koch est en redressement judiciaire.

- L'enquête ne démontre pas que Pierre MARTIN ait commis un délit d'abus de confiance .

- Le Château Bricout & Koch d'Avize est de nouveau en ruine comme en 1966, les anciens salariés mécontants de Bricout ayant mis le feu aux volets .

 

 

2004 :

 

Paul-François Vranken au Tribunal Correctionnel de Reims le 24 août 2004 :

La société Vranken-Pommery s’était en effet porté acquéreur, en association avec Moët et Chandon, des champagnes Bricout et Delbeck après la liquidation.

La Tribune 12 juillet 2004:

Paul-François Vranken, le PDG de Vranken-Pommery Monopole, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Reims pour "recel de banqueroute". Il est convoqué le 24 août devant le tribunal après la découverte dans les comptes du groupe d’une fausse facture présumée de 300 000 €. Cette somme équivaudrait au montant du trou financier qui aurait été découvert dans les comptes des maisons de champagne Bricout-Delbeck, reprises en partie, l’an dernier, par le groupe Vranken. Le producteur de champagne compte "démontrer sa bonne foi" et établir comment "une erreur a pu être commise".

JDF Hebdo 17 Juillet 2004 :

Le président du groupe éponyme devra expliquer l'origine d'une fausse facture de 300.000 euros, découverte dans les comptes. Cette somme correspond à une partie du passif des maisons de champagne Bricout-Delbeck, dont Vranken a repris une partie des actifs l'an dernier. Dans un bref communiqué, la direction a déclaré qu'elle démontrerait sa bonne foi à l'audience.

  Le président de Vranken-Pommery a été condamné à 50 000 euros d’amende et Pierre Martin à 10 000 euros en première instance. Mais, tous les deux ont finalement été relaxés en appel à la fin de l’année 2005.

 

2008 :

Acquisition définitive par la société Champagne Charles Lafitte (Groupe Vranken- Pommery) des bâtiments de production de Tours sur Marne , en application du plan de cession des actifs du groupe Martin-Bricout-Delbeck.

Le site de Tours sur Marne était jusque là utilisé par le Champagne Charles Lafitte en vertu d'une convention d'occupation précaire consentie par l'administrateur judiciaire.

 

Paul-François Vranken élu manager de l'année     (en Belgique)

2009 :

2010 :

La Maison de Champagne Bricout à Avize n'existe plus , il ne reste que les murs et les caves vides .

Chateau d'Avize 2010

    De la Maison Bricout fondée en 1966, il reste seulement la marque déposée, appartenant maintenant au Champagne Lafitte, ce qui permet au groupe Vranken-Pommery Monopole de coller des étiquettes:

                            "Bricout fondée en 1820" (sic) sur ses bouteilles .

   Cette date de 1820 est d'autant plus farfelue que le Champagne Bricout n'est plus fabriqué, ni par la Société Bricout et Koch, ni à Avize, et même de rétablir 1966 comme date de fondation ne correspondrait plus à rien.

 Le plus probable est que le Champagne Bricout soit maintenant élaboré à Tours sur Marne par le Champagne Charles Lafitte ou bien provient-il de « vins sur lattes »  en fonction des stocks et de la demande ?

 Mais là aussi , la date de fondation du Champagne Lafitte en 1834 est également contestable car lors de son acquisition en 1983 par Vranken, il s'agissait du Cognac Charles Lafitte, et non pas de champagne.

Le Champagne Lafitte a par ailleurs déposé la marque de Champagne " Charles Koch à Avize depuis 1820 ", bloquant ainsi toute possibilité de refaire cette cuvée haut de gamme presque bicentenaire, puisque ni Lafitte, ni Vranken ne sont installés à Avize.

 Loin de supprimer un concurrent sérieux à LVLH sur ce créneau du luxe, cela ouvre la porte à de nouveaux investisseurs étrangers pour s'installer à Avize, tout comme l'ont fait les précédents immigrants venus de l'est pour créer à nouveau un Champagne digne de la Côte des Blancs.

MAI 2012,

Il est désormais interdit à Vranken de mentionner que le Champagne Bricout a été fondé en 1820 à Avize.

Principalement, la mention figurant sur la contre étiquette de cette bouteille précisant : " La Maison Bricout fut fondée à Avize en 1820 " relève du délit de pratique commerciale trompeuse.

car :

- Monsieur Arthur Bricout est né en 1840

- La marque Bricout n'a été déposée qu'en 1876

- 1820 correspond à la date de création de la Maison "Charles Koch" à Avize

- La société "Bricout et Koch " est créée à la suite d'un accord conclu entre la famille Kupferberg et la famille Koch (en 1977).

- Cette société, qui est passée dans le groupe Martin en 1998 sera mise en liquidation en 2002, date à laquelle la société Vranken s'appropprie les marques "Bricout" et "Koch".

A la lumière de ces différents éléments, force est de constater que la mention portée sur l'étiquetage de ces bouteilles etait inexact.

Il résulte des différentes investigations réalisées par le service de répression des fraudes de Champagne Ardennes, que le responsable de la société "Vranken" a reconnu que la mention susvisée était erronée. Il a ensuite pris les décisions de modifier toutes les contre étiquettes de cette marque et de détruire les habillages reprenant la mention " La Maison Bricout fut fondée à Avize en 1820 "

( Le 3 Mai 2012, Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi de Champagne Ardennes - Pôle Concurrence, Consommation, Répression des Fraudes, et Métrologie)

Septembre 2013 :

Les bouteilles de  Bricout Prestige et Bricout Réserve avec des mentions historiques trompeuses, continuent d'être commercialisées jusqu'à épuisement des stocks en 2014.

Supermarché Leclerc Pierry 2013    

 

Octobre 2015:

Le champagne Bricout fait sa réapparition dans les supermarchés. Il s'agit de la cuvée Brut Réserve.

L'étiquette fait mention d'une Maison Bricout fondée en 1876.

(1876 correspond à la date du dépôt de la marque Arthur Bricout, installé à Epernay comme négociant, il a probablement vendu du champagne Bricout entre 1870 et 1876 date de sa faillite.  Il faudra attendre 1966 pour que l'un de ses descendants s'installe à Avize et crée la Maison de champagne Arthur Bricout).

L'étiquette signale également que ce champagne est produit à Tours-sur-Marne près d'Epernay, au même endroit que le champagne Charles Lafitte (groupe Vranken).

Il n'a donc a priori aucun rapport avec le Champagne Bricout élaboré à Avize et dans les locaux de Tours-sur-Marne jusqu'en 2003, sauf le nom de la marque.

 

Finalement:

1876 : Arthur Bricout négociant à Epernay déposa une marque à son nom associée à une étiquette de champagne.Voir histoire d'Arthur Bricout.

1966: Création de la Maison de Champagne Arthur Bricout à Avize par C.A Kupferberg.

1977: Création de Bricout & Koch à Avize depuis 1820.

1998: Rachat par la société financière Martin.

2003: Prise de contrôle par la holding américano-luxembourgeoise Opson dirigée par Serge Hauchart (lequel est alors impliqué dans l'affaire Karachi). Dépôt de bilan et démantèlement de Bricout au profit de LVMH et Vranken (qui récupère la marque Bricout entre autre).

.......

2015 - Carrefour Epernay:

 

 

 

L'exemple de Bricout est un cas d'école élémentaire.

La fabrication des champagnes par les grandes Maisons est tellement opaque qu'il est impossible d'en identifier la qualité ou l'origine.

Moët & Chandon (MHCS/LVMH) , Mumm (Pernod-Ricard !), Piper-Heidsieck(EPI), Vranken-Pommery Monopole, Lanson (Lanson-BCC), Taittinger..., se répandent sous divers noms galvaudés, marques et sous-marques récupérées,  avec des étiquettes estampillées "Maison fondée en ....", alors que ces Maisons de champagne ou leurs bâtiments initiaux très souvent n'existent plus,  et n'ont plus rien à voir avec ce qu'elles étaient à la date indiquée sur l'étiquette.

Les clients doivent faire preuve d'une confiance absolue envers ces maisons respectables, et avoir un palais pas trop expérimenté, pour pouvoir s'exclamer "quel bon champagne!" à la première gorgée. Vu le prix qu'ils ont déboursé pour ce breuvage c'est la moindre des choses, même si l'acidité, le manque d'harmonie du mélange, ou le stockage trop long dans les entrepôts,  commencent à être flagrants dès le premier verre.

 On imagine que la guerre de prix dans les supermarchés pour les champagnes génériques nécessite d'avoir recours aux raisins les moins coûteux, ceux qui ne viennent pas du département de la Marne, avec un laïus au dos de la bouteille qui tente de faire croire le contraire, écrit en tout petit, et à une sous-traitance bon marché d'une partie de l'élaboration, c'est là tout le scandale du champagne du 21ième siècle.

      Origines des raisins ?

      Pressoirs ?

      Travail du chef de cave ?

      L' élaboration en caves ?

      Historique ?

      Lieux de fabrication ?

 

 

photo © www.lunion.presse.fr 2010

2013 : Hôtel les Avisés

 

 

 

 

Articles du journal l' Union :

14 Mars 2011 Procès Martin Bricout Delbeck

Champagnes Bricout et Delbeck / Le procès des fausses factures Lundi 14 mars 2011

Les prévenus de l'affaire Pierre Martin noient le poisson Mardi 15 mars 2011

Procès Bricout et Delbeck / « Pierre Martin est le réalisateur d'un mauvais film »Mercredi 16 mars 2011

«On était d’accord en Champagne pour dépecer le groupe Martin» Jeudi 17 Mars 2011

 

 4 Mai 2011: Jugement rendu dans le Procès Martin Bricout Delbeck :

Le Tribunal de Reims n'aura finalement pas suivi le procureur  dans l'affaire « Martin »

 

 

 

 

   Share

 

 

Autres Sources :

UNIVERSITE DE REIMS Thèse sur LA FILIERE DES VINS DE CHAMPAGNE ..(chercher Bricout) Concernant la date de fondation et les différents statuts de la société Bricout

Les Echos n° 16554 du 05 Janvier 1994 • page 8 : Racke réorganise ses activités françaises

Le 19 Août 2003 Communication presse de Vranken : Reprise d’actifs du Groupe Martin Bricout Delbeck

Le 20 août 2003 par Rédaction L'Usine Nouvelle : Partage de Bricout Delbeck entre LVMH et Vranken

Les Echos n° 19031 du 14 Novembre 2003 • page 22 Reprise confirmée de la financière Opson et Pierre Martin

Document de référence Vranken-Pommery 2007 (page 13) Concernant la Cession du site de Tours sur Marne à Charles Lafitte

Document de référence Vranken-pommery 2008 (page 16) : Concernant la reprise des marques Bricout dans le portefeuille du Champagne Charles Lafitte en 2003 et la reprise des bâtiments de production de Bricout par le Champagne Charles Lafitte en 2008

L'affaire Martin : Article de L'Union Octobre 2009

CCI de Reims et d'Epernay : incarcération de Pierre Martin

CCI de Reims et d'Epernay Paul-François Vranken devant le Tribunal Correctionnel après la reprise de Bricout DelBeck

Informations juridiques Concernant la société Bricout & Koch

 

  visiteurs depuis 2010

Histoire du Champagne KOCH fondé en 1820 à Avize

Ceci n'est pas un site commercial ni officiel.

Rédigé par Patrice Koch